Logiciels libres et enseignement

Favoriser l’usage de logiciels libres et de formats ouverts

Accueil > Usages pédagogiques > Écriture collaborative en ligne

Écriture collaborative en ligne

dimanche 5 décembre 2010, par Jean-Sébastien Barboteu, Laurent Joëts

Petit retour d’expérience sur l’usage d’un outil collaboratif d’écriture en ligne avec des élèves : EtherPad.

Voici un premier petit bilan à chaud après une petite semaine en classe.

Activité proposée aux élèves en classe de technologie :

En 5ème : rédaction collaborative d’une liste de définitions des différents éléments constitutifs d’un pont à partir d’une vidéo : 3 groupes de 3 à 4 élèves. (Testé avec 2 classes)

En 4ème : rédaction collaborative d’une notice d’utilisation d’un objet technique à partir d’exemples de notices existants : un groupe de 6 élèves. (Testé avec une classe)

NB. Enseignant dans un EREA, mes élèves sont pour la plupart handicapés moteur, et certains n’ont que l’ordinateur à leur disposition pour produire des travaux écrits.

L’avis des élèves et les utilisations possibles

Les élèves handicapés voient dans Etherpad un moyen de réellement participer à une production écrite active dans un groupe, alors qu’auparavant, ils dictaient leurs idées, pas forcément notées telles que par leurs camarades valides et « secrétaires forcés ». Dans une de nos classes « sans cartable » accueillant des élèves lourdement handicapés (les élèves ne transportent qu’une clé USB), ils pensent aussi s’en servir de cahier de brouillon et de bloc note personnel entre le domicile et le collège.

Ils imaginent aussi après discussion une utilisation à distance entre eux pour des devoirs en commun (rédaction de dialogue en langues), à distance en cas d’absence depuis leur domicile ou d’hospitalisation (cas fréquent chez nous). Ceci à condition d’avoir établi un RDV préalable par email.

En tant que professeur, voici quelques notes

L’installation matérielle en configuration « travail de groupe » est parfois compliquée avec certains de nos élèves (clavier/souris adaptées spécifiques à chacun, réglages de l’accessibilité du poste...) Ici, chacun reste matériellement devant son poste, mais le travail est vraiment collectif !

Le chat associé doit être présenté comme un outil de discussion parallèle à la rédaction, et présenter aux élèves les possibilités de « surveillance » via le « time slider » est un bon préalable pour éviter les dérives, et motiver chacun à une contribution active.

Veiller à ce que chacun utilise un nom d’utilisateur identifiable : bannir les pseudos.

Encourager la discussion via le chat ou l’utilisation de l’outil « barrer le texte » avant tout effacement d’une partie dont on n’est pas l’auteur, ou bien établir une règle stipulant qu’on ne doit pas effacer un texte dont on n’est pas l’auteur, et encourager l’auteur à le faire lui-même via le chat. Certaines de ces règles ont été proposées par les élèves eux-mêmes à l’issue de leur premières expériences d’utilisation.

Attention aussi au rapport entre le nombre d’élèves participants et la taille du document à rédiger. En effet, si les élèves sont trop nombreux et le document à rédiger est trop court, certains ne vont faire que du chat, ou alors des modifications/suppressions seront faites simultanément par plusieurs élèves, ce qui entrainera des doublons, ou créera des « problèmes relationnels inter-élèves » ;-)

Concrètement, j’ai procédé comme suit : le prof crée un document etherpad par groupe, et en copie les raccourcis renommés avec le nom du groupe dans un répertoire partagé auquel accèdent les élèves depuis leurs postes.
Chaque groupe accède à son document et rédige le contenu collaborativement.
Chaque élève crée ensuite son document final mis en forme dans le traitement de texte de son choix (utilisation des styles, etc.) et l’imprime.

Dernière chose : la motivation au travail par la dissuasion. Affichage simultané au video-projecteur de tous les écrans élèves via iTalc, ou de tous les etherpad via firefox et le plugin Showcase.

Quelques remarques techniques

La plateforme utilisée est actuellement en test, voici quelques remarques sur lesquelles un chantier est ouvert.

Beaucoup de textes ne sont pas traduits : « Enter your name », les liens de droite par exemple.
Certaines couleurs associées aux utilisateurs sont très proches et parfois difficiles à discerner (rose, saumon, etc).
L’export en .doc, .odt, .pdf ne prend pas correctement en charge les caractères accentués, et il est du coup plus simple de copier-coller le contenu vers le traitement de texte pour mettre en forme le document final.
A 10 élèves utilisateurs simultanés, les déconnexions étaient fréquentes. D’un autre côté la connexion côté établissement ramait... Qui saturait : le serveur ou notre connexion ? A étudier.

Voilà pour un premier bilan globalement très positif !

info portfolio

Partager le pad Le pad prêt à être utilisé Créer un nouveau pad

Recherche avancée