Logiciels libres et enseignement

Favoriser l’usage de logiciels libres et de formats ouverts

Firefox

dimanche 25 avril 2004, par Yves Potin

- Auteur : La communauté des développeurs de Mozilla

Usages pédagogiques

Firefox offre toutes les utilisations généralistes et avancées d’Internet. Plus qu’un simple navigateur, il permet en particulier la navigation par onglets, l’interdiction de l’ouverture de fenêtres indésirables, la sécurité en matière de contrefaçons de sites web, la gestion fine des cookies, la lecture de flux d’informations (RSS) et bien d’autres choses. De nombreuses extensions optionnelles sont offertes, en particulier un filtrage très efficace des publicités.

Firefox est développé dans le plus strict respect des normes d’Internet et du web. L’interopérabilité et le respect de standards ouverts est un enjeu majeur de la construction d’une société de l’information où Internet est là pour faire communiquer la Terre entière, quels que soient les logiciels utilisés.

Un acteur majeur de l’histoire du web

Le navigateur Netscape s’est rapidement imposé, au milieu des années 90, comme un standard de fait. Cependant, il a connu quelques années plus tard de gros problèmes d’audience, le logiciel Microsoft Internet Explorer ayant progressivement absorbé ses parts de marché ; livré avec le système d’exploitation MS-Windows, MSIE dispense ainsi le grand public de choisir. La société Netscape décida, en 1998, d’ouvrir le code source de ce logiciel sous une licence libre et d’instaurer une communauté de développeurs. Le projet Mozilla était né.

Après plusieurs années de développement, nous disposons aujourd’hui d’une suite logicielle disponible en de nombreuses langues, aux fonctionnalités étendues et dont le développement est très actif : les nouvelles versions se succèdent en effet régulièrement, la traduction est réalisée en de nombreuses langues et les nouvelles fonctionnalités sont au rendez vous.

Le succès de Firefox, module de navigation autonome par rapport à la suite intégrée Mozilla, fut tel qu’aujourd’hui les différents modules ne sont plus présentés qu’en tant que logiciels autonomes (navigateur Firefox, client de messagerie Thunderbird, agenda Sunbird en particulier). Selon les pays, Firefox atteint aujourd’hui jusqu’à 30 % de parts de marché.

Correspondre et surfer librement en fitrant les contenus publicitaires indésirables

Le document ci dessous propose une description complète de Firefox et Thunderbird sous forme de tutoriel ainsi que des pistes d’exploration pédagogique de la messagerie pour le premier degré dans le cadre du B2i (par Michèle DRECHSLER, Alain TRINKWELL, Jean-Christophe Grzesitchak et Fabrice GANDAR).

Projets de communication et tutoriel

Firefox

  • Différents onglets de navigation sont possibles à l’intérieur d’une même fenêtre. Ici, linuxfr.org, Yahoo France et le moteur de recherche Google sont affichés simultanément. Il est possible d’actualiser en un clic de souris tous les onglets (clic droit sur un onglet, option « actualiser tous les onglets ») et de mettre en page d’accueil un ensemble d’onglets qui sont tous actualisés au lancement du logiciel (Edition > préférences > général > pages courantes). Ceci permet d’afficher au démarrage du logiciel l’ensemble des sites que l’on consulte le plus fréquemment. Un clic droit sur les onglets permet d’annuler la fermeture d’un onglet en cas d’erreur de manipulation. Le version 3 permet le déplacement des onglets par glisser - déposer.
  • La case en haut a droite permet d’interroger directement un moteur de recherche (paramétrable) sans passer par sa page d’accueil, gain de temps et de manipulations considérable.
  • Un affichage en mode « plein écran » est accessible par la touche F11
  • Les différentes extensions sont accessibles par leurs icônes.

Le paramétrage et les autres fonctionnalités de Firefox

On notera en premier lieu que Mozilla Firefox sait filtrer les fenêtres pop-up, particulièrement horripilantes parce que jamais sollicitées et qui souvent viennent perturber la lecture d’un site parce qu’imposées par un hébergeur de contenu indélicat. Il est évidemment possible d’autoriser tel ou tel site à ouvrir des fenetres pop-ups.

On notera encore, parmi de très nombreuses autres fonctionnalités :

  • Tout ce que les scripts sont autorisés à faire est totalement paramétrable, il est possible d’interdire à un site distant de redimensionnner des fenêtres, d’en ouvrir de nouvelles, de lire les cookies, etc etc (cf. capture d’écran).
  • Les cookies, fichiers textes présents sur le disque dur qui donnent des informations sur les sites parcourus et les pages consultées, entre autres, peuvent finement être paramétrés pour autoriser seulement certains serveurs à en créer.
  • Les raccourcis clavier Crtl +/- permettent de zoommer sur le texte à l’écran.
  • Firefox sait gérer les mots de passe d’accès à certains sites, de même que le chiffrement fort, dans le contexte du commerce électronique et le paiement en ligne.
  • L’impression de pages web est optimisée de telle manière que les textes compris dans des tableaux trop larges soient tout de meme imprimés convenablement, sans ligne tronquée. Ceci est très fréquent. Un aperçu avant impression est disponible
  • Les images trop larges pour la fenêtre du navigateur sont automatiquement redimensionnées, un simple clic permet de les afficher dans leur taille d’origine.
  • Enfin il est possible de changer l’apparence du logiciel au moyen de revêtements ou « skins »

Quelques extensions

De nombreuses extensions peuvent être intégrées à Firefox, leur installation se fait de manière très simple à l’intérieur même du navigateur qu’il faudra relancer. En voici une brève liste très arbitraire :

  • Adblock Plus permet un filtrage de publicités selon une liste actualisée périodiquement.
  • Les dictionnaires qui permettent ne particulier la vérification de la saisie dans les formulaires.
  • ImageZoom permettant de zommer sur une image se trouvant dans une page ou un courriel.
  • Brief, un lecteur de flux RSS simple et léger.

Nous conseillons la liste des extensions recensés par Geckozone, d’où l’installation directe d’extensions se fait dans le navigateur, depuis le descriptif en ligne (le téléchargement du composant est donc transparent). Cette page présente un classement des extensions les plus populaires, très pratique en raison du nombre d’extensiosn disponibles.

Pour aller plus loin avec Mozilla

Pour des raisons de licence, les principaux greffons ou « plugins » requis par de nombreux sites web ne peuvent être livrés avec le logiciel.

  • Java : télécharger le java runtime environement chez Sun en suivant ce lien.
  • Flash : télécharger le plugin chez Macromedia en suivant ce lien.
  • Real Player : le plugin pour Unix se trouve ici.

Rappellons que ces composants logiciels ne sont pas libres, meme s’ils sont gratuits (à l’exception de Java en cours de libération par Sun).

Quelques liens et ressources

Geckozone propose de nombreuses ressources et documentations.

  • Le logiciel de messagerie autonome et complémentaire s’appelle Thunderbird
  • Un éditeur de pages web associé s’appelle Kompozer (anciennement Nvu).

Recherche avancée