Logiciels libres et enseignement

Favoriser l’usage de logiciels libres et de formats ouverts

- Auteur : W3C (World Wide Web Consortium)

  • Licence : Logiciel libre, code source téléchargeable sur le site, copyright W3C, MIT, INRIA, KEIO University
  • Langue : Français (l’aide en ligne est en Anglais)
  • Environnement requis : Linux, Windows, Mac OS
  • Site web : http://www.w3.org/Amaya/
  • Version testée : Amaya - V2.4 - 17 décembre 1999

Présentation générale

Amaya est un environnement complet d’édition et de navigation pour le web. Sous un abord très sobre, il regroupe les fonctionnalités suivantes :

Il dispose d’une interface d’édition WYSIWYG, facile d’utilisation car donnant accès aux fonctions de base via une unique barre d’icones, les fonctions plus avancées étant accessibles par la barre des menus.

Il permet d’afficher dans une seconde fenêtre le code source de la page qui se modifie interactivement ainsi qu’une autre fenêtre dans laquelle apparaît le plan structuré sous forme d’arbre de la page en question.

Il offre la possibilité de travailler sur plusieurs documents en même temps.

Il est conforme aux recommandations du W3C, en particulier avec les spécifications HTML 4.01 et XHTML 1.0, ce qui offre la garantie que les pages produites seront lisibles par tous les navigateurs web. Il supporte les connexions selon le protocole HTTP/1.1.

Il intègre le langage de formules mathématiques MathML2 permettant d’éditer et de visualiser des pages contenant des équations mathématiques sans passer par une transformation en image gif ou autre format, comme c’est le cas habituellement.

Il supporte partiellement les images vectorielles SVG (Scalable Vector Graphics).

Il supporte les feuilles de style (CSS) et permet de les éditer très simplement.

Il est internationnalisé et supporte les langues européennes suivantes : Anglais, Français, Allemand et Italien.

Il supporte Xlink qui permet de créer des liens hypertexte depuis des éléments MathML et SVG.

Il inclut des afficheurs d’images et support le format d’image PNG.

Il produit des fichiers d’impression au format postscript et permet en outre de transformer une série de pages en document destiné à l’impression avec numérotation des pages, notes de bas de page pour les URLs et établissement d’une table des matières.

Il propose un correcteur orthographique dans les langues suivantes : Anglais, Français, Espagnol, Italien, Suédois et Néerlandais.

Intérêt pédagogique

Amaya se situe dans la droite ligne de la philosophie SGML dont le langage HTML est un dérivé et se destine plus particulièrement à la production de documents web structurés dont il est facile ensuite de tirer un document papier lui-même structuré.

Amaya constitue donc un outil très formateur, tant pour l’enseignant que pour l’élève, l’interface wysiwyg permettant de visaliser le rendu de ses pages sans nécessiter le recours à un navigateur externe tout en gardant un oeil, le cas échéant, sur le code, sur le plan du document, sur sa tables des matières ou sur son rendu papier.

Prise en main

Nous allons créer notre première page avec Amaya.

1ère étape : ouvrons la page.

Fichier —> Nouveau —> Nouveau document html

Donnons le nom suivant à notre page : test-amaya.html. Cliquons sur « Confirmer ». Une nouvelle fenêtre apparaît, vide. Pas tout à fait... Cliquons sur « Vues » —> « Montrer le source ». Nous pouvons alors constater que notre page web est prête à recevoir tous les éléments, textes ou images, que nous allons y incorporer. Amaya a préparé le canevas de notre page. Un triangle rouge indique le point d’insertion. Notons que nous pouvons travailler alternativement sur l’une et l’autre fenêtre. Contentons-nous pour débuter de laisser de côté cette seconde fenêtre. Sous « Adresse » qui indique le chemin et le nom de notre page, complétons « Titre ». Écrivons simplement « Bienvenue ».

À cette étape, enregistrons notre document en cliquant sur l’icone représentant une disquette se trouvant dans l’unique barre d’icone.

2e étape : remplissons notre page.

Cliquons sur notre page vide, puis cliquons sur l’icone « H1 ». Le curseur a changé de taille. Entrons le texte « Bienvenue sur ma jolie page ! » Appuyons sur « Entrée ». Le curseur a retrouvé sa taille précédente. Regardez la fenêtre du source : Votre message de bienvenue apparaît entre deux balises de définition de paragraphe

, le triangle rouge se trouve devant deux autres balises qu’Amaya a préparé pour nous.

Écrivons maintenant : « Sur cette page toute personnelle, je vais vous présenter les sujets qui me tiennent à coeur dans la vie : ma famille, mon chien, mon métier. » Cliquons sur l’icone « H2 ». Le curseur a changé de taille. Ajoutons : « Ma famille ». Appuyons sur « Entrée ». Enregistrons. Voilà. Une fois encore Amaya a préparé les balises

entre lesquelles vont s’insérer les lignes que nous allons taper : « Je suis marié à une jolie sorcière et suis père de sept joyeux lutins. »

Allons à la ligne et écrivons : « Mon chien ». Appuyons sur « Entrée ». Enregistrons. Ah, nous avons oublié de sélectionner « H2 ». Surlignons à la souris ces deux mots, puis cliquons sur « H2 ». Appuyons sur « Entrée », enregistrons. Voilà qui est corrigé.

Restons-en là. Cela devrait suffire à vous donner envie d’utiliser Amaya et de découvrir ses multiples fonctionnalités.

Pour aller plus loin

Sites en Anglais :

http://www.w3.org/Amaya/

Une introduction à Amaya : http://www.w3.org/TR/NOTE-amaya-970...

Recherche avancée